Pourquoi rêvons-nous ?

16 Fév Pourquoi rêvons-nous ?

Le rêve est un phénomène psychique éprouvé au cours du sommeil. Depuis toujours l’homme se questionne sur son sens, mais en a-t-il vraiment un ? Quelle est sa fonction ?

 

Je vais vous faire part ici des dernières recherches et théories sur le rêve, celle de Michel Jouvet et celle de Joe Griffin (traduit du livre “Why we dream”).

whywdream   mjouvet

___________

Le sommeil paradoxal – REM sleep.

 

Pour mieux comprendre le rêve il faut d’abord s’intéresser au sommeil et à ses différents stades, plus particulièrement au sommeil paradoxal, découvert en 1961 par le neurobiologiste français Michel Jouvet.

“C’est la phase du sommeil au cours de laquelle les rêves dont on se souvient se produisent.Il se caractérise par des mouvements oculaires rapides, d’où le nom anglais de ce stade de sommeil REM pour rapid eye movement, une atonie musculaire, une respiration et un rythme cardiaque irréguliers, une température corporelle déréglée. On observe une dilatation des organes pelviens et une érection qui chez l’homme peut être suivie d’éjaculation. L’activité électrique du cerveau est proche de celle de l’éveil, comme le montre le tracé électroencéphalographique. ” (sources wikipedia)

On observe le sommeil paradoxal également chez la majeure partie des mammifères et des oiseaux. Il aurait pour fonction de favoriser les processus d’apprentissage indispensables à ces espèces (à l’inverse des reptiles qui sont autonomes dès leur naissance). Avant même la naissance, le fœtus expérimente le sommeil paradoxal afin de programmer ses comportements instinctifs indispensables (réflexe de succion, d’agrippement, etc…). Voilà pourquoi les bébés possèdent, dès leurs naissances, des “schèmes” de cognition leur permettant de développer une intersubjectivité.

Michel Jouvet émet l’hypothèse selon laquelle nous naissons avec un programme de personnalité inné. La fonction du rêve serait une reprogrammation neurologique itérative pour préserver chez l’individu l’hérédité psychologique à la base de sa personnalité.

“Gardien et programmateur périodique de la part héréditaire de notre personnalité, il est possible que chez l’homme, le rêve joue également un rôle prométhéen moins conservateur. En effet, grâce aux extraordinaires possibilités de liaisons qui s’effectuent dans le cerveau au moment où les circuits de base de notre personnalité sont programmés, pourrait alors s’installer un jeu combinatoire varié à l’infini – utilisant les événements acquis – et donnant naissance aux inventions des rêves, ou préparant de nouvel les structures de pensée qui permettront d’appréhender de nouveaux problèmes.” Michel Jouvet

 

The expectation fulfilment theory of dreaming – Joe Griffin & Ivan Tyler

Joe Griffin est un psychologue Irlandais auteur de nombreux livres. Il a étudié la fonction du rêve et récolté une base de données de récits de rêve assez conséquente pour lui permettre de construire sa théorie.

Selon lui, le rêve aurait pour fonction de permettre au système nerveux de se décharger/libérer de toutes les excitations émotionnelles qui n’ont pas pu être exprimées pendant la journée. Le rêve permettrait également de réparer nos instincts endommagés.

Imaginez que lorsque vous vous inquiétez au sujet d’un éventement à venir, vous créez une réponse émotionnelle et votre corps se prépare à l’action (stress ). Or, si vous ne passez pas à l’action, l’information est stocké dans le système nerveux comme une boucle inachevée. “Boucler la boucle”, c’est précisément le rôle du rêve.

Le cerveau, grâce au système PGO ( ponto-géniculo-occipital), crée le scenario qui va permettre de libérer notre esprit (voila pourquoi nous avons les idées plus claires après une nuit de sommeil, et que certaines choses nous paraissent moins stressantes).

Nos rêves sont des métaphores

 

Afin de protéger nos souvenirs (notre fragile conscience), le cerveau rêve en métaphores. Par exemple: supposons que vous êtes préoccupé par la rédaction de votre mémoire de fin d’études, le soir même vous pourriez éventuellement rêver que vous construisez quelque chose. Si le rêve utilisait les mêmes éléments présents dans le souvenir de la veille, cela pourrait endommager notre souvenir réel et perturber l’architecture de notre conscience.

Voici un exemple afin d’illustrer cette théorie:

Un patron ressent un fort désir sexuel pour sa secrétaire durant la journée. Il ne peut pas accomplir son désir car celui-ci n’est pas approprié (il est marié, c’est sa secrétaire, etc…). Son instinct de reproduction est frustré et cela génère un stress qui va s’accumuler dans le système nerveux.

La nuit venue, lors d’une phase de sommeil paradoxal, le cerveau va générer le rêve suivant: Il a un rapport sexuel avec une personne ayant les mêmes caractéristiques que sa secrétaire (métaphore).

Ce rêve aura eu pour fonction de réparer son instinct de reproduction et de décharger l’excitation émotionnelle qui n’a pas pu être exprimée pour des raisons de normes sociales.

Cela peut paraître un peu simpliste comme rêve au vu de la complexité que certains peuvent avoir. La plupart du temps plusieurs éléments se mélangent à l’intérieure d’un même rêve et c’est ce qui les rend parfois aussi incompréhensibles.

 

Si vous souhaitez comprendre vos rêves, je vous encourage à vous intéresser aux excitations émotionnelles ressentis durant la journée et de faire des analogies avec les différents éléments présents dans vos rêves.

Tout cela n’est que théorie, ne prenez que ce qui est bon pour vous et faites de beaux rêves!

David Rigou

Pas de commentaires

Poster un commentaire