Lâcher prise: se rendre disponible à son existence. | Sophrologue à Bordeaux
16884
post-template-default,single,single-post,postid-16884,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-8.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

Lâcher prise: se rendre disponible à son existence.

01 Fév Lâcher prise: se rendre disponible à son existence.

Comment s’installer au mieux dans son existence ?

 

J’aimerais vous faire part dans cet article de mes recherches, expériences et réflexions autour de deux notions: le lâcher prise et la disponibilité. Elles me paraissent de plus en plus pertinentes, plus particulièrement dans nos sociétés actuelles ou tout s’accélère, ou le sentiment d’être surchargé nous freine dans nos évolutions.

Le lâcher prise est un concept à la mode depuis l’essor des pratiques tel que le yoga, la relaxation ou la méditation.

Qu’est-ce que cela signifie ? Je me sens très proche de cette définition de François Roustang:

« Lâcher prise, c’est renoncer aux intentions, aux projets, à la maîtrise de son existence. C’est un abandon de la pensée, de la volonté, et même du résultat. Quelqu’un qui ne cherche plus rien n’attend plus rien, devient disponible et s’ouvre à quelque chose d’autre. C’est cela la magie : laisser venir les forces vives qui sont en nous. »

 

Concrètement comment cela se pratique-t-il ? Dans mes séances de sophrologie je vous propose de fermer les yeux, de vous laisser aller à ne rien faire et de ne vous accrocher à plus aucune pensée. Simplement être présent à ce qui émerge, dans l’accueil des sensations corporelles.

« J’ignore tout ce que je suis, tout ce que je sais, et je me laisse faire, je laisse faire… »

C’est le fameux LET IT BE des Beatles !

Pourquoi ce lâcher prise ? Parce que comme le dit François Roustang dans sa définition, on « devient disponible et s’ouvre à quelque chose d’autre ».

Disponible: Dont on peut disposer, qu’on peut utiliser librement. Qui est accueillant aux idées les plus diverses : un esprit disponible. (Définition Larousse)

C’est seulement si je suis disponible et que je prends en charge mon existence tout entière que je peux la faire avancer. L’important c’est de prendre les situations telles qu’elles sont, et de les prendre tout entières ! En lâchant prise aux ruminations je rentre dans l’action et je m’installe au cœur de mon existence.

Se rendre disponible passe également par des petites choses du quotidien, comme par exemple réduire l’utilisation de son smartphone, ranger ses écouteurs ou alléger son emploi du temps. Bien sur tout cela peut faire peur, les résistances au changement sont nombreuses et c’est le rôle du Sophrothérapeute de vous accompagner sur ce chemin. La sophrologie peut vous permettre d’acquérir une sécurité intérieure, corporelle, afin de vous amener à lâcher le monde extérieur et vous rendre disponible à la richesse qui est en vous: votre sensibilité.

 

J’avais déjà brièvement évoqué ces notions dans mon article C’est quoi être en bonne santé mentale ?

Il y a également des similitudes avec le concept de Nietzsche développé dans Amor Fati – Aime ton destin, disait Nietzsche.

Pour finir j’aimerais partager avec vous ces paroles qui ont fait le tour d’internet via cette vidéo. C’est en la visionnant que j’ai commencé à m’intéresser aux notions développées dans cet article.

 

David Rigou 

 

 

3 Commentaires
  • estelle
    Posté à 06:36h, 02 février Répondre

    Très proche du Bouddhisme ! J aime beaucoup et c’est vrai la sophro permet de laisser venir de laisser être

  • ban-kasalong
    Posté à 03:53h, 08 février Répondre

    Superbe article et au passage super blog aussi! Merci pour tous tes conseils

  • Anne Laure Lépine
    Posté à 18:49h, 02 mars Répondre

    Merci David ! Très bel article que je partage 🙂 Bises

Poster un commentaire